• Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Berserk [Pour lecteurs avertis, en gros pas pour les chochotes]

Fear

Membre Aguerri
Ante Mortem
Inscrit
20 Aout 2014
J'aime
239
#1

Berserk

Genre : Action, Dark Fantasy, horreur, contenu explicite.
Cible éditorial : Seinen
Auteur : Kentaro Miura


Univers

Le manga comme la série animée se déroule dans un univers médiéval fantastique, avec quelques éléments inspirés du XVIIIe siècle. Cependant, au niveau des techniques militaires, divers éléments font penser à une action se déroulant dans une période similaire à celle du milieu du XVe siècle : l'utilisation des et de canons primitifs sur les champs de bataille, l'absence d'arquebuse et la fin d'une guerre centenaire entre les royaumes de Midland et Tudor qui n'est pas sans rappeler la guerre de cent ans.

Les protagonistes de l'histoire sont Guts (personnage principal), un jeune mercenaire, et les membres de la Troupe du Faucon qui le recueillent : Judo, Rickert, Gaston, Pippin, Casca et Griffith, un personnage source de fascinations. Possesseur d'un pendentif appelé « Béhérit » ou « l'Œuf du Conquérant », Griffith est ainsi animé d'une ambition surnaturelle.

La série animée retrace une partie de l'histoire des tomes 1 à 13 du manga. Elle débute par un flash-back qui durera tout au long des 25 épisodes : il s'agit de l'histoire de la rencontre de Guts et de Griffith, chef de la Troupe du Faucon, une bande de mercenaires à la solde du royaume de Midland. De cette rencontre naîtra une amitié ambiguë, mais néanmoins efficiente : la présence de Guts, guerrier à l'épée démesurée, se révélera vite indispensable à l'ambition du jeune Griffith, bretteur et tacticien hors pair. L'anime est ainsi le récit de l'ascension et de la chute de la Troupe du Faucon, et de la relation entre Guts et Griffith, particulièrement complexe, entre relation d'intérêt (Griffith utilise la force de Guts), respect mutuel (les deux se considèrent mutuellement en tant que soldats), et affection profonde (chacun a besoin de la présence de l'autre de façon inexplicable).
Particulièrement crue, la série animée l'est pourtant moins que le manga qui se montre sans concession dans sa façon de présenter les choses : la religion, la pédophilie, l’infanticide, l'inceste, le viol et les nombreux massacres renvoient une image particulièrement sombre de l'âme humaine, dont Griffith est à ce titre le plus parfait représentant. En filigrane apparaît donc une réflexion sur l'homme, partagée entre sa monstruosité (les monstres étant une représentation physique de la part d'ombre qui sommeille en chaque homme), sa violence (le monde de Berserk est ravagé par plusieurs guerres), son ambition (illustrée à merveille par le rêve et le machiavélisme de Griffith), ses désirs (notamment sexuels), et la volonté inhérente à tous de rechercher à faire le bien, et ce parfois au détriment des autres.

Je tient à préciser certaines choses, si jamais vous avez envie de connaitre un peu mieux ce manga
.... LISEZ LE.